NewsPSVR2Quest 2Quest 3Quest ProTests Jeux

Journey to Foundation : Test de la version PSVR2

Que vaut l'adaptation en VR de l'œuvre d'Isaac Asimov ? Notre test sur PSVR2.

Dire que Journey To Foundation était l’un des titres les plus attendus de cette fin d’année est un doux euphémisme. Le jeu d’Archiact qui a eu son heure de gloire grâce à un State of Play débarque enfin sur PlayStation VR 2 et Meta Quest 2. Le titre se veut ambitieux, mais le studio a-t-il les épaules suffisamment solides pour soutenir un tel projet ?

Un jeu narratif


Journey To Foundation, adapté de l’œuvre d’Isaac Asimov, est un jeu extrêmement volubile. L’histoire du jeu, riche en rebondissements, se dévoile petit à petit au fil de l’aventure. Nous sommes plongés au cœur d’une zone spatiale nommée la Périphérie. On y incarne Ward, un agent de la Commission de la sécurité publique, chargé d’enquêter sur les troubles civils au cœur de l’Empire Galactique. Rapidement, le joueur comprend qu’il est face à un jeu à la narration poussée, avec des enjeux qui en surprendront plus d’un.

journey to Foundation avis

Le déroulement du jeu


Journey To Foundation se joue à la première personne, nous déambulons donc dans les divers lieux cloisonnés proposés par le jeu. Au fil de notre partie, nous serons amenés à échanger régulièrement avec les personnages rencontrés, que ce soit pour en apprendre plus sur eux, pour un interrogatoire ou pour un échange cordial. Ce qui est très appréciable, c’est que le jeu bénéficie d’une localisation française intégrale. Passé cette agréable surprise, on remarque qu’il est possible de lire les émotions des personnages rencontrés. À l’aide du bouton L3 du contrôleur gauche, il est ainsi possible de percevoir ce que ressent le personnage avec lequel on discute. Il suffit alors de saisir à l’aide d’une de nos mains ses émotions pour aligner le tout et lire dans ses pensées. Les choix moraux sont également de la partie, et à plusieurs reprises au cours de l’aventure, il sera nécessaire de prendre des décisions : trahir notre patrie ou obéir comme un bon soldat ? Le choix vous appartient, et cela a une incidence sur l’histoire.

journey to Foundation review

Ce qui permet à « Journey To Foundation » de proposer une bonne rejouabilité, ne serait-ce que pour découvrir les autres facettes du récit qui changent en fonction de nos décisions. Même si nous avons remarqué que quelques choix semblent illusoires, certains événements ont lieu peu importe nos décisions.

C’est une idée judicieuse qui permet de pimenter les échanges lors de notre périple. Concernant le système de jeu en lui-même, il n’innove en rien et reste au final assez classique. Nous disposons d’une arme évolutive aux munitions illimitées. Il est possible de saisir certains éléments du décor pour escalader diverses parois (il est d’ailleurs possible d’éviter ces séquences en pressant la touche croix). Journey To Foundation n’a pas la prétention de révolutionner le monde de la réalité virtuelle, mais il propose un jeu immersif, et sur ce point, le pari semble réussi.

journey-to-foundation-psvr2-quest

Cependant, nous aurions apprécié plus de dynamisme au cours des combats. Les phases de tirs sont assez molles et procurent peu de sensations. L’intelligence artificielle reste assez classique, avec des agissements certes peu inspirés mais efficaces. Les ennemis tentent de se mettre à couvert et évitent généralement le contact direct. Le jeu ne dispose pas de choix de difficulté, la vie se recharge toute seule, mais notre personnage meurt rapidement. À noter que le rechargement de la barre de vie est très lent, ce qui pousse clairement à minimiser au maximum la prise de risque. Foncer dans le tas n’est jamais la bonne solution dans le jeu.

journey foundation vr

Ward peut aussi utiliser ses capacités télékinésiques pour « neutraliser » les cerveaux de ses adversaires. C’est radical, cependant, il n’est pas possible d’en abuser, la jauge représentant ce pouvoir est limitée et sa recharge lente empêche d’en abuser. Ceci permet de varier un peu les combats, même si, pour être totalement franc, ce n’est pas la partie la plus amusante du jeu.

Outre les combats, on sera aussi amené à résoudre quelques puzzles, rien de bien méchant. On dispose d’outils pour pirater quelques coffres ou encore d’un chalumeau pour forcer quelques serrures. Cela apporte un peu de variété dans la progression, même si le piratage des coffres ou autres placards manque d’inspiration. Le jeu s’essaie aussi de temps en temps à l’infiltration. Il sera question ici de perturber l’esprit des ennemis pour les forcer à prendre peur et ainsi éviter d’être détecté. Pour être honnête, ces phases sont ratées, on a vite fait de sortir le blaster pour faire le ménage.

Une partie technique qui laisse à désirer 


journey foundation psvr2

Visuellement, Journey To Foundation dispose d’une direction artistique réussie. Le jeu affiche quelques jolis panoramas, à condition de ne pas trop les regarder dans le détail. La modélisation globale déçoit, tout comme la partie technique. Le titre d’Archiact n’échappe pas à la reprojection, parfois peu prononcée, elle se fait méchamment ressentir lors des passages où le taux d’images par seconde chute brutalement. Ces ralentissements restent rares mais néanmoins présents. C’est incompréhensible dans le sens où le titre n’est clairement pas ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle sur le marché.

journey to Foundation avis

Concernant la résolution du jeu, elle est plus que correcte. Le jeu est assez net et propose une résolution qui semble très proche de la résolution native du PlayStation VR 2. À titre de comparaison, on se situe à un niveau similaire à celui de Hubris. L’utilisation de l’Eye Tracking est cependant sous-exploitée, le titre ne propose pas de rendu foveal, c’est dommage, cela aurait permis au jeu d’augmenter sa résolution sur un point précis pour encore plus de netteté. Le constat technique est au final plutôt mitigé. Journey To Foundation sera probablement mis à jour, même si au moment d’écrire ces lignes, ce n’est pas encore le cas.

Un point sur le confort 


journey to Foundation test

Détail important pour tout jeu en réalité virtuelle, Journey To Foundation n’échappe évidemment pas aux options de confort. Le jeu propose de jouer en déplacement libre ou en téléportation, offre le choix de la rotation angulaire ou fluide, et il est possible d’ajuster manuellement la vignette pour réduire les risques de cinétose.

Test Vidéo


Score - 75%

75%

Journey To Foundation est une très bonne expérience narrative. C'est surtout cela qu'il faut retenir, et il ne faut pas le voir comme un jeu de tir à la première personne bête et méchant. Les phases d'action et de recherche sont présentes, mais la majeure partie du jeu est vouée à la narration. Et sur ce point précis, le titre réussit son pari haut la main. L'histoire est prenante, agréable à suivre et réserve son lot de surprises.

Les plus
  • La direction artistique
  • Le doublage français intégral
  • Une aventure de longue durée
  • Une très bonne histoire
  • Les choix ont un impact sur le récit
  • Quelques bonnes idées de gameplay
Les moins
  • La technique laisse à désirer
  • Le rythme assez lent risque de diviser
  • Les phases de tir sont monotones
  • Le level design manque d’inspiration

Journey to Foundation
Editeur : Archiact Interactive Ltd.
Plateformes : PS5, Quest
Développeurs : Archiact Interactive

Date de sortie : 26 oct. 2023
Prix : Environ 40€
Site officiel
Jeu fourni par l’éditeur, testé sur PSVR2

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page