META QuestPC VRPSVR2Tests Jeux

SOUL COVENANT – TEST : Une grosse déception ?

On teste Soul Covenant, un Hack’n’Slash en réalité virtuelle prometteur.

Soul Covenant est clairement l’un des projets VR les plus attendus de ce printemps. Avec une direction artistique alléchante et de grands noms du jeu vidéo japonais, la promesse d’un Action RPG en réalité virtuelle fait saliver. Mais est-ce que Soul Covenant est vraiment le jeu que nous attendions tous ?

Soul Covenant : Test


L’histoire en bref


Le jeu se déroule dans un Japon dystopique où une IA contrôle le monde et déploie des armes mécaniques appelées « Deus Ex Machina » pour massacrer ceux et celles qui refusent d’obéir à la loi d’Adam, l’intelligence artificielle. C’est près du dernier bastion de l’humanité, l’arche de Tokyo, que les Avatars, des humains améliorés, livrent bataille pour défier Adam et restaurer la paix dans le monde.

Avec un scénario tout droit sorti d’un Shonen, on est en droit d’attendre de Soul Covenant une narration de qualité. Inutile de tourner autour du pot, Soul Covenant est un jeu extrêmement verbeux. Les dialogues fusent de partout, que ce soit lors des phases de gameplay, en dehors, ou même pendant les longues cinématiques qui ponctuent l’aventure.

Le système de jeu


Soul Covenant est vendu comme un action RPG, mais en réalité, on retrouve des phases de RPG principalement dans l’évolution de nos armes ou de notre personnage. Soul Covenant ressemble plus à un Hack’n’Slash qu’à un RPG. La progression dans le jeu est très archaïque : on évolue depuis un HUB où l’on sélectionne nos missions. Chaque chapitre est composé de quatre missions, elles-mêmes divisées dans un ordre précis : cinématique, gameplay et cinématique. Ces dernières sont souvent de simples phases de dialogues en 2D illustrées par des artworks, mais elles sont néanmoins indispensables à la compréhension de l’histoire. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est le gameplay, et il faut avouer que non, Soul Covenant n’est probablement pas le jeu que vous attendiez.

Répétitif à souhait


Pour être clair, on évolue dans le jeu dans des arènes de taille variable. Parfois, on franchira une porte ou un couloir, mais dans 90% des cas, on évolue au cœur d’une arène. Le tout avec des objectifs très old school (défense de territoire, vaincre un certain nombre d’ennemis, tuer le boss avant la fin du temps imparti, etc.). Au final, ce qui ressort le plus de Soul Covenant, c’est un sentiment de frustration. Alors que nous attendions une aventure solo narrative, on se retrouve avec un jeu de combats en arène entrecoupé de séquences cinématiques en 2d. En soi, ce n’est pas une surprise quand on connaît les productions passées du studio, mais tout de même, c’est une douche froide. On peut évidemment mettre de côté ce principe d’arène si le gameplay suit, mais là encore, ce n’est vraiment pas à la hauteur.

Un manque cruel de sensation


De prime abord, le système de combat semble complet : on dispose d’armes au corps à corps, on a la possibilité d’activer un bouclier à la volée, on peut aussi charger un rayon destructeur. Tenir son arme à deux mains modifie ses statistiques et sa forme, mais empêche l’utilisation du bouclier. Ce qui pèche le plus, hélas, c’est le manque cruel de sensation : on agite nos bras pour frapper sans rien ressentir. L’arme n’a aucun poids, aucune physique, elle semble aussi légère qu’une plume. Les combats de Soul Covenant nous ramènent aux pires heures du motion gaming de la Wii. Des jeux de combat au corps à corps, il en existe des tonnes, et Soul Covenant ne fait aucun effort sur ce point. Et c’est dommage, car il y a de bonnes idées, mais elles sont ternies par un gameplay qui ne procure aucune sensation.

Le Quest 3 existe


Avant de conclure le test, il est important de mentionner la technique du jeu. Soul Covenant n’est pas optimisé pour le Quest 3. Comprenez par-là que lorsque vous lancerez le jeu sur votre Quest 3, vous aurez devant les yeux un jeu conçu pour le Quest 2. Les textures sont grossières, l’aliasing est omniprésent et le framerate est parfois assez limite. On peut tout de même remédier à quelques tares techniques du jeu avec Quest Game Optimizer, mais globalement, n’attendez pas de miracle. Il serait grand temps que les studios prennent en compte le nouveau casque de Meta, surtout que ce dernier est bien plus puissant que son grand frère.

Quid de la version PSVR2 ?


La version PSVR2 de Soul Covenant ne s’en sort pas forcément mieux, sur le casque de Sony, le jeu peine à convaincre visuellement. L’aliasing reste présent, tout comme la reprojection. On note une légère amélioration des effets lumineux, mais globalement, la version PSVR2 reste très proche, voire trop proche, du même jeu sur Quest. Les textures manquent de détails, cependant, le jeu reste fluide sans accrochage. Curieusement, les temps de chargement sont similaires à ceux du casque de Meta, comme si le SSD de la PlayStation 5 n’était pas forcément pris en charge. Carton rouge concernant les spécificités du PlayStation VR 2. Les noirs sont délavés, et les couleurs manquent clairement de punch, on sent que les OLED ne sont là que pour la figuration. N’espérez pas non plus une prise en charge du rendu foveal dynamique, il est ici absent, tout comme la prise en charge des gâchettes adaptatives des Sense Controllers.

Test vidéo


Soul Covenant

Score - 40%

40%

Soul Covenant, c’est un peu le jeu rêvé qui fait une sortie de route avant son lancement. Il aurait pu être un très grand action RPG en réalité virtuelle. Au final, il ne sera qu’un nouvel Hack’n’Slash au gameplay désuet et au manque cruel d’ambition.

Les plus
  • Quelques jolies musiques
  • Une direction artistique réussie
  • Des doublages japonais convaincants
  • Des sous-titres français
Les moins
  • Le gameplay manque cruellement de punch
  • Une progression archaïque
  • Des combats en arènes
  • Des tares techniques évidentes
  • Peu ou pas d’exploration
  • Un level design inexistant
  • Un manque sérieux d’ambition
  • Proposé à un tarif excessif

Soul Covenant
Editeur : Thirdverse, Co., Ltd.
Plateformes : Quest, PSVR2, Steam
Développeurs : Thirdverse, Co., Ltd.
Date de sortie : 18 avril 2024
Prix : Environ 40€
Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page