Jeux VRNewsPC VRPSVR2TESTSTests Jeux

Crossfire Sierra Squad [TEST] : Un FPS arcade explosif

Zoom sur le FPS Crossfire Sierra Squad avec le test sur PSVR2.

Malgré son look de shooter tactique militaire, Crossfire Sierra Squad est très diffèrent de Pavlov ou encore de Firewall Ultra. Le titre de Smilegate est avant tout un jeu typé très arcade et exclusivement axé PVE avec une bonne dose de co-op.

Guns! Lots of guns!


Après avoir lancé le jeu, vous vous retrouvez directement dans le stand de tir avec une tripotée de flingues : fusils d’assaut, SMG, pompes, snipers, pistolets, lance-roquettes et même mortier, il y a franchement de quoi se faire plaisir. D’autant plus que le ressenti des armes est excellent. Avec un sound design aux petits oignons, des retours haptiques bien calibrés et une utilisation sympatoche des gâchettes adaptatives. C’est un vrai plaisir de manipuler tout cet attirail. Mention spéciale aux vibrations dans le casque qui se manifestent lorsque vous tirez à proximité de votre tête.

crossfire sierra squad test

La prise en main des armes se situe à mi-chemin entre Pavlov et Firewall. Les rechargements sont semi-automatiques, saisissez un chargeur au niveau du torse, amenez-le au niveau du logement et une animation prendra automatiquement le relais.

Pour la visée, c’est un peu le même principe. Lorsque vous approchez votre œil dominant de l’optique, vous passez directement en mode « zoom » s’il s’agit d’une lunette de visée, ou en mode « épaulé » s’il s’agit d’un viseur point rouge. Cela peut être déroutant au début, mais on s’y habitue très rapidement. De toute façon, il est possible de désactiver ces assistances dans les options. J’ai beaucoup aimé l’utilisation de la gâchette à retour de force, qui se durcit à mi-course et stabilise la visée comme si l’on retenait notre souffle.

Comme dans tout bon FPS, on peut lancer des grenades qui, pour le coup, sont complètement manuelles. Vous les saisissez sur votre avant-bras gauche, les dégoupillez avec l’autre main, et il suffit de les projeter gentiment vers les ennemis. J’ai trouvé que les lancers étaient parfois un peu hasardeux, mais c’est toujours très plaisant de lancer une grenade à l’aveugle dans un petit groupe de soldats.

Campagne


Après s’être familiarisé avec les armes du stand, il est temps de se lancer dans la campagne. Elle est composée de 13 missions qui demandent en moyenne 10 à 15 minutes pour être complétées.

Les niveaux sont relativement courts et extrêmement linéaires. Vous avez bien le contrôle sur vos déplacements mais on se croirait presque dans Time Crisis ou Virtua Cop tellement c’est « couloir ». Ce n’est pas forcément un point négatif mais ne vous attendez pas à pouvoir vous balader aussi librement que dans un niveau de Call of Duty. Le level design offre de nombreuses situations de combat, avec des corridors favorisant les fusils à pompe et autres SMG, ainsi que de vastes étendues pour sniper à tout va.

Crossfire sierra squad steam

La campagne se joue exclusivement en solo et un soldat contrôlé par une IA est là pour nous faire la causette et nous assister un petit peu dans les combats. Même si il passe la plupart du temps à terre, il sert au moins de leurre pour attirer les tirs ennemis.

Puisque l’on parle des ennemis, ils apparaissent en très grand nombre ! Leur IA varie de « catastrophique » à « éclair de génie » selon les situations. La plupart du temps ils restent bêtement à découvert en train de crever la gueule ouverte mais de temps en temps, ils sont capables de nous surprendre.

Dans tous les cas, le rythme est très soutenu, et on comprend tout de suite le choix des développeurs d’avoir proposé des rechargements semi-automatiques, car on passe son temps à jongler avec les chargeurs. D’ailleurs, les munitions sont illimitées, la santé se régénère toute seule lorsque l’on est à l’abri, de même que les grenades et le stimpack. Quand je vous dis que c’est de l’arcade à 100 % !

Quant au bestiaire, il est assez varié, on croise évidemment tous types de soldats, des unités blindées, des tanks, ou encore des hélicoptères.

Concernant l’histoire, ça ne casse pas trois pattes à un canard avec un scénario qui tient sur un ticket de métro, mais qui réserve un petit twist vers la fin. Avec des voix doublées en français au style « nanard » des années 90, c’est digne d’un film d’action de l’époque, et cela fonctionne finalement plutôt bien !

Missions co-op & mode Horde


Crossfire sierra squad psvr2

En plus de la campagne, le jeu offre une cinquantaine de missions jouables en solo ou à deux. Après chaque mission, vous gagnez de l’XP et surtout des crédits pour améliorer vos armes via l’achat de mods : chargeurs de grande capacité, optiques, viseurs laser, poignées, et autres améliorations. Avec un peu d’investissement, on peut se constituer un joli petit build bien satisfaisant.

Le mode Horde, quant à lui, permet de jouer en co-op jusqu’à 4 et d’affronter des vagues d’ennemis. Un petit classement en ligne avec les meilleurs scores pousse à améliorer ses performances, c’est bien vu pour augmenter la rejouabilité.

Mode réaliste


crossfire sierra squad mode réaliste

Après avoir terminé la campagne, (le mode réaliste est désormais dispo directement depuis la MAJ 1.05) vous débloquez le mode Réaliste qui corse considérablement le jeu. Le mode arcade avec ses 4 niveaux de difficulté est relativement facile, mais une fois en Réaliste, votre niveau de vie et celui des ennemis sont fortement réduits. De plus, les indications du HUD, telles que la position des ennemis, ne sont plus disponibles. Bref, il n’est plus question de défourailler comme Rambo à découvert, il sera nécessaire de bien utiliser les abris, car une balle de sniper et c’est retour au dernier point de contrôle.

Graphismes & audio


Visuellement, Crossfire Sierra Squad est assez inégal. Si les armes sont extrêmement bien modélisées, les environnements sont relativement basiques et présentent parfois des textures peu détaillées. On remarque également un petit souci d’échelle, en particulier au niveau de nos mains qui semblent très imposantes, donnant un aspect cartoon qui ne semble pas intentionnel.

Un mot également sur le framerate qui est de 60 FPS reprojeté à 120 Hz, ce qui provoque un dédoublement d’image assez désagréable.

Côté audio, la bande-son très métal renforce encore l’ambiance film d’action des années 80. Quant aux effets sonores, comme mentionné précédemment, ils sont d’excellente qualité, en particulier pour les armes.

Confort


En termes de navigation, Crossfire Sierra Squad ne propose que des déplacements fluides, mais il est possible de configurer un effet vignettage ainsi que des rotations continues ou par degré. A noter qu’il est possible de jouer assis ou debout.

Crossfire Sierra Squad

Score - 80%

80%

Avec Crossfire Sierra Squad, Smilegate propose un FPS qui saura satisfaire les amateurs d'action grâce à un gameplay très arcade, des modes solo et coopératif, ainsi qu'un contenu très généreux.

Les plus
  • Un contenu gargantuesque
  • Enfin un shooter PVE !
  • Un arsenal riche et plaisant
  • Du solo et de la co-op
  • Bestiaire varié
  • Un mode Réaliste exigeant
  • Système de progression sympathique
Les moins
  • Certains objectifs de mission pas très inspirés
  • Gameplay efficace mais assez répétitif
  • Encore un jeu avec cette satané reprojection (sur PSVR2)

Crossfire Sierra Squad
Editeur : Smilegate
Plateformes : PS5, Steam (early access)
Développeurs : Smilegate

Date de sortie : 29 août 2023
Prix : Environ 30€
Site officiel
Jeu fourni par l’éditeur, testé sur PSVR2

Djin

Grand fan de VR et de Simracing, je conjugue ces deux passions avec le site VR Actu :)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page