Jeux VRMETA QuestNewsTests Jeux

Assassin’s Creed Nexus VR | TEST

Retrouvez notre test d'Assassin's Creed Nexus VR, un jeu qui ne manque pas d'ambition sur Quest 2, 3 et Pro.

Cela faisait un petit moment qu’Ubisoft n’avait pas proposé de titre en réalité virtuelle. Star Trek Bridge Crew et Eagle Flight étaient des expériences sympas en 2017 mais depuis c’est le calme plat. Avec Assassin’s Creed Nexus VR l’éditeur français signe son retour en VR avec des ambitions bien plus élevées. Même si il s’agit d’une exclusivité Quest, les developpeurs nous promettent une experience de jeu proche de celle que l’on retrouve dans les épisodes majeurs de la série.

Histoire


Dans Assassin’s Creed Nexus VR, vous incarnez un hacker infiltré chez ces canailles d’Abstergo. Notre contact, Dominika Wilk (jouée par Morena Baccarin) souhaite mettre la main sur plusieurs reliques afin de reconstituer un appareil capable de prédire le futur et d’influencer les comportements. Forcement ça donne envie, alors on est baladé entre plusieurs époques pour dérober ces fameux bibelot.

A travers l’Animus, une machine capable de lire la mémoire génétique, nous seront propulsé à Venise du temps de la Renaissance, en Grèce antique et à Boston aux 18ème siècle. L’occasion d’incarner trois héros des précédents épisodes : la vedette Ezio, la redoutable Kassandra et le mal aimé Connor.

Papillonner entre ces lieux et ces époques est rafraichissant et permet de rencontrer de nombreux NPC que les vétérans sauront reconnaitre. Malheureusement tous ces voyages compliquent un peu les choses pour vraiment s’impliquer dans l’intrigue et s’attacher à ces personnages.

Parkour


assassins-creed-nexus test

Le Parkour est certainement ce qui distingue le plus la série Assassin’s Creed des autres jeux action-aventure. Avec Nexus, Ubisoft a su garder l’essentiel avec la possibilité de bondir de toits en toits ou de faire des sauts périlleux. Tout se fait quasi-automatiquement, il suffit de courir tout en maintenant une touche. Ca marche très bien sauf dans certains cas de figure ou la mécanique se grippe un peu. Par exemple, pour franchir un mur particulièrement haut, il faut prendre suffisamment d’élan et effectuer un mouvement de balancier avec ses bras pour surmonter l’obstacle. Malheureusement, cela ne se passe pas toujours de manière fluide, et parfois, on se retrouve bêtement la face encastrée dans le mur.

Escalader les bâtiments ou les obstacles se fait manuellement comme dans n’importe quel de jeux de grimpette tels que The Climb ou Horizon Call of the Mountain. Cela fonctionne super bien mais le mouvement pour se propulser de prises en prises est laborieux et on fini souvent par terre. Là aussi, Ubisoft aurait pu rendre les choses un peu plus ergonomiques mais globalement la navigation offre les mêmes possibilités que les épisodes majeurs, y compris le saut de la foi que l’on fait en écartant les bras.

Combat & infiltration


assassins-creed-nexus-review

Le jeu met l’accent sur l’infiltration en offrant la possibilité de se fondre dans la foule ou l’environnement. Il suffit de siffler de ou lancer un objet pour attirer l’attention des ennemis. Une fois qu’ils sont distraits, vous aurez l’occasion de leur faire les poches ou de les éliminer avec la célèbre lame d’assassin.

Pour éviter que les gardes ne détectent les corps de nos victimes, il est possible de les transporter mais les déplacements sont tellement lents que ça n’a peut d’intérêt.

assassins-creed-nexus avis

Si l’infiltration est très réussie, les phases de combat au corps à corps s’avèrent un peu basiques. Lorsqu’un ennemi attaque, vous devez positionner votre arme au bon moment en opposition pour réaliser une parade et contre-attaquer. Cela fonctionne bien, mais c’est moins satisfaisant qu’une gestion réaliste de la physique à la Blade & Sorcery.

L’arsenal ne se limite pas aux armes de mêlée, nous disposons également de couteaux de lancer, d’une arbalète ou encore d’un arc. Leur efficacité est redoutable, même un peu trop car l’assistance à la visée est très prononcée. Il suffit de viser grossièrement vers sa cible pour la toucher à chaque coup, ce qui n’est pas particulièrement gratifiant.

Level Design & Activités


Contrairement aux Assassin’s Creed habituels, les niveaux ne sont pas totalement ouverts, mais offrent tout de même un terrain de jeu suffisamment vaste pour profiter pleinement du Parkour, que ce soit en intérieur ou en extérieur.

Au cours des missions principales, qui vous occuperont pendant environ quinze heures, vous accomplirez diverses tâches telles que des assassinats, des poursuites, des résolutions d’énigmes ou encore le vol d’objets précieux. En plus de cela, nous retrouvons la formule Ubisoft classique proposant moult activités secondaires : collecter des reliques, participer à des courses contre la montre, pratiquer le tir à l’arc, ou encore jouer à des jeux de dés. En bref, il y a de quoi faire si vous visez le 100% !

Graphismes & Performances


J’ai testé Assassin’s Creed Nexus sur Quest 3 et je dois dire que le rendu visuel est très impressionnant, surtout compte tenu de la taille des niveaux. Il est rare de pouvoir se déplacer avec autant de liberté en VR dans des environnements aussi vastes et denses. Les villes sont animées, avec de nombreux PNJ vaquant à leurs occupations. Cependant, il y a un revers à la médaille : il n’est pas rare de croiser les mêmes personnages à chaque coin de rue. C’est probablement dû aux limitations de la RAM du Quest 2. De plus, les visages des personnages manquent de détails, ce qui contraste avec les environnements qui sont méticuleusement modélisés.

Une telle débauche technique demande beaucoup de ressources. J’ai régulièrement constaté des baisses de framerate assez désagréables, malgré l’utilisation de la technologie Spacewarp, qui améliore la fluidité en générant artificiellement des images intermédiaires.

Audio


assassin creed vr

Côté audio, le jeu s’en tire très bien avec des doublages en français intégral ! Si les gardes ont quelques lignes de dialogues un peu ridicules, les personnages principaux sont parfaitement interprétés. Les effets sonores qui accompagnent nos actions sont très réussis, bruits de pas, cliquetis des crochetages, arc qui claque, c’est du tout bon ! De plus, les thèmes transportent le joueur à travers différentes époques et lieux avec une bande-son soigneusement élaborée.

Bugs


Lors de ma partie, j’ai rencontré pas mal de bugs plus ou moins pénibles. Je suis me suis retrouvé plusieurs fois coincé dans certains éléments du décors, jusqu’à tomber hors de la carte. Je pense que la gestion des collisions a un peu de mal avec le framerate qui n’est pas particulièrement stable.

J’ai également rencontré des problèmes de scripts qui ne se déclenchaient pas bloquant ainsi ma progression. Seule solution, reprendre au dernier point de sauvegarde, voir recommencer toute la mission. Ces soucis, ajoutés à des temps de chargement un peu longs, ont quelque peu terni mon expérience de jeu. J’espère qu’Ubisoft prépare quelques mises à jour histoire de peaufiner tout cela.

Confort


En ce qui concerne les options de confort, Assassin’s Creed Nexus propose une gamme complète de choix pour s’adapter aux préférences des joueurs. Vous pouvez opter pour des déplacements fluides (glisse) ou utiliser la téléportation pour vous déplacer. De même, les options de rotation vous permettent de choisir entre un mouvement continu ou par à-coups. De plus, le jeu offre des fonctionnalités telles qu’un système de vignettage, la possibilité de jouer debout ou assis, et même une option pour ajouter un nez virtuel ou un effet de grillage, ce qui est particulièrement utile pour les joueurs souffrant de vertige. En résumé, Assassin’s Creed Nexus propose ce qui se fait de mieux en terme de confort.

Assassin’s Creed Nexus VR

Score - 80%

80%

Nexus est indéniablement l'un des titres les plus ambitieux à avoir vu le jour sur Quest. Malgré quelques problèmes de bugs et de performances, Ubisoft réalise le tour de force de proposer un véritable Assassin's Creed en réalité virtuelle.

Les plus
  • Un vrai Assassin’s Creed en VR
  • Une liberté grisante
  • Arsenal varié
  • Doublage intégral en français
  • Visuellement convaincant
  • Bonne durée de vie
  • De nombreuses options de confort
Les moins
  • Quelques ratés dans le Parkour
  • Framerate inconstant
  • Pas mal de bugs
  • Combats en mêlée assez limités

Assassin’s Creed Nexus VR
Editeur : Ubisoft
Développeurs : Ubisoft
Plateformes : Quest 2,3,Pro

Date de sortie : 16 novembre 2023
Multijoueur : Non

Prix : environ 40€
Site officiel
Jeu fourni par l’éditeur, testé sur Quest 3

Djin

Grand fan de VR et de Simracing, je conjugue ces deux passions avec le site VR Actu :)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page